Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A PROPOS DE BANCS PUBLICS

12h, Square des Francine

 

Après avoir souri, renseigné, trompé l'ennui et le supérieur en jouant au Pacman en cachette ou menti sur sa vie sentimentale toute la matinée, on cherche une chaise pour s’asseoir et déjeuner d’une boîte de carottes râpées, on privatise un banc pour vider le contenu alcoolisé d’une bouteille de Yop. Là, caché par les buissons, il semble possible d’exprimer ce qu’il y a de moins aimable en soi.

« Est-ce que ça va bien ? » demande le mur… A chaque recoin du square, les réponses muettes ou bavardes disent que "non, ça ne va pas". Ça ne va pas, alors on se détourne des autres pour écouter son émission de radio, on se replie sur le bord du bassin pour frapper de colère une petite peluche sonore, on gifle un gosse à la moindre contrariété…

« Grosse pute » répond le mur. Il y a des cris de détresse et des gros mots qui traversent les allées plus vite que les avions de papier. Tous réunis autour du même point d’eau, les désirs diffèrent. Ceux qui veulent se retrouver seul un moment se heurtent à ceux qui cherchent à sortir de leur solitude. Et l’heure tourne - pour les actifs, comme pour les retraités -, il faudra bientôt retourner au travail, il faudra bientôt passer une nouvelle coloscopie, il faudra un jour se laisser quitter par l’amant ou l’enfant… Seuls les enfants échappent au mouvement d’horloge que dessinent les adultes du parc autour du bassin.

Dans la petite armoire de bureau de Lucie, une phrase écrite d’une main d’enfant continue de m’intriguer : « Maman ne sait pas ce qu’elle fera quand elle sera grande ». Maman ne rêve pas ou ne sait plus rêver. Chacun se bricole des rêves. Ce sont des rêves de bricole qui virent au cauchemar.

De lourds nuages nuages menacent les palmiers des blouses des vendeurs.

BRICO DR[e]AM

BRICO DRAM[e]

A PROPOS DE BANCS PUBLICS
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Céline P.


Voir le profil de Céline P. sur le portail Overblog

Commenter cet article